Regards croisés

outil_metier_commerce

Nous travaillons actuellement à la réalisation d’un outil multimédia intitulé “Regards croisés sur les métiers du commerce et de la distribution”.
Son but est d’aider les jeunes à réfléchir aux compétences nécessaires avant d’effectuer une période de stage de découverte en entreprise.
Nous avons sélectionné six métiers : poissonnier(ère), boucher(ère), boulanger-ère, ELS, caisse et drive.

Pour chaque métier, nous avons filmé un(e) professionnel(le) ou en situation de travail. La réflexion se fait ensuite en 7 étapes :

  1. Une vingtaines de photos en situation.
  2. Une courte vidéo, sans commentaires, avec musique, montrant le professionnel en action.
  3. Quelques mots du jeune professionnel sur son parcours.
  4. Le point de vue du professionnel sur son métier. Ce qu’il aime, ce qui est difficile au début.
  5. Des séquences montrant le travailleur dans une vraie situations professionnelle, sans commentaires de sa part. Comment s’y prend-il pour répondre à tel client ? Pour résoudre tel ou tel problème qui se pose à lui à cet instant de son travail ?
  6. Le point de vue du jeune travailleur qui nous raconte les vraies situations qu’il rencontre. Comment il perçoit les contraintes. Ce qui est important à ses yeux. Ce qui justifie ses choix. Ce sont des séquences courtes, avec de réelles “histoires du travail”.
  7. Et enfin, nous entendons le point de vue du professionnel confirmé, du tuteur, du maître d’apprentissage sur le guidage des premiers pas dans le métier.

Par ce dispositif, nous voulons mettre en avant les compétences que déploient au quotidien les salariés du commerce et de la grande distribution, pour aider les jeunes à trouver plus facilement leurs repères.
En montrant le “réel” d’une situation de travail, nous restons fidèle à notre devise : “Y’voir, au cœur du travail”…

Les premières utilisations de l’outil se révèlent très positives.

Cet outil est commandé par le Réseau National des E2C, réalisé en partenariat avec l’E2C67 et AUCHAN Illkirch. Il est financé par FORCO.